Véhicules à moteur électrique

La voiture électrique existe depuis longtemps. En 1899 déjà, une voiture électrique est parvenue à rouler à plus de 100 km/h. Au début de l’histoire de l’automobile, il n’était pas très clair quelle motorisation, électrique ou à combustion, allait s’imposer. Toutefois, la voiture électrique s’est rapidement effacée devant «sa rivale». Plus récemment, grâce à l’évolution de la technologie des batteries et à la nécessité de ménager le climat, la mobilité électrique a regagné du terrain. 

Aujourd’hui, le moteur électrique a gagné en efficacité. Il reste cependant des progrès à faire en matière de stockage d’électricité et de recyclage des batteries lithium-ion.

 

Particularités techniques

La voiture électrique n’a ni boîte de vitesse, ni embrayage. Le moteur électrique est alimenté par des batteries d’accumulateurs. La recharge des batteries s’effectue à partir d’une source électrique externe, mais aussi en partie par récupération lors de descentes et de décélérations. 

 

Emploi/utilisation

L’autonomie d’une voiture électrique en conditions réelles dépend de divers facteurs (capacité de la batterie, type de trajets effectués, utilisation d’accessoires consommant de l’électricité, tels que le chauffage,  mode de conduite, usage du véhicule, etc.) et peut donc grandement varier. De manière générale, son autonomie reste aujourd’hui encore plus faible que celle d’une voiture à moteur thermique mais ne cesse de s’améliorer : certaines voitures électriques ont aujourd’hui une autonomie dépassant les 400 kilomètres. Le temps de recharge est également très variable. Il dépend du type de véhicule et de la puissance des bornes de recharge. Il faut compter entre 30 minutes et une dizaine d’heures pour recharger le véhicule. 

Dès lors, la voiture électrique convient aux personnes qui ne doivent pas effectuer de longs déplacements. Avoir une station de recharge à son domicile constitue un avantage non négligeable. 

 

Impact environnemental

Durant de son utilisation, la voiture électrique est très écologique puisqu’elle ne rejette ni gaz à effet de serre ni particules fines. Son moteur a un outre un très bon rendement énergétique (deux à trois fois supérieur à celui d’un moteur thermique). Cela dit, la provenance de l’électricité a une influence considérable sur l’impact écologique des véhicules électriques. En Suisse, en moyenne, presque deux tiers de la consommation de courant proviennent d’énergies renouvelables (hydraulique, photovoltaïque et éolienne) et quelque 20% du nucléaire.

D’autres éléments doivent aussi être pris en compte dans l’écobilan de la voiture électrique: la fabrication de la batterie (utilisation de matériaux fossiles et grande consommation énergétique) – et le recyclage de celle-ci – qui n’en est aujourd’hui qu’à ses débuts. A l’heure actuelle, la batterie d’une voiture électrique doit être remplacée lorsqu’elle atteint 70 à 75% de sa capacité initiale.  Elle peut ensuite être utilisée comme unité de stockage stationnaire. 

 

Avantages/inconvénients

Avantages: moteur électrique pouvant fonctionner aux énergies renouvelables (selon le mix énergétique); non polluant lors de l’utilisation; très bon rendement énergétique; coûts d’exploitation bas.

Inconvénients: prix du véhicule; fabrication et recyclage de la batterie aujourd’hui encore lacunaire.

 

Si des questions subsistent, n’hésitez pas à consulter la FAQ de l’ATE au sujet des voitures électriques.